My American Dream

My American Dream

Jour 26 - retour à Miami

Jour 26: samedi 12 novembre - retour à Miami

 

lever à 7h40 et un beau soleil nous attend déjà ! de mon lit je vois les branches de cocotier se balancer dans le vent, et l'océan...

 

 

 

 

Petit déjeuner dans la chambre puis rangement des affaires. Avec le vent une belle noix de coco vient de tomber, Stef la ramène et je me demande bien comment c'est fait... voyant une fissure j'entreprends de la fendre au couteau: pour cela je m'installe dehors sur un rocher... le jardinier passe et est mort de rire !! il me montre son outil: une machette !! effectivement avec mon couteau je ne risquais pas d'enlever l'écorce ! il nous épluche donc la noix et dedans il y a une belle petite noix de coco qu'on essayera de casser à Miami (ou de ramener en France) !

 

 

Nous quittons donc Marathon, direction Miami ! Andrea est prêt pour le départ...

 

 

je suis contente de retrouver Miami car, réflexion faite, j'aime beaucoup ! de nouveau les Keys et les ponts s'enchaînent: c'est superbe et on ne rate pas une miette de ce spectacle unique...

 

Nous repassons par Florida City et comme tt le monde a faim on décide de s'arrêter à la factory qui était tout à côté de notre hôtel...

 

 

 

et on se dit d'ailleurs qu'on aurait dû y revenir pour dormir cette nuit...

 

Nous reprenons la route car il nous faut arriver à Sunny Isles et il y a de la circulation. On traverse le downtown de Miami !

 

 

 

Nous allons plein nord sur l'I 95

 

 

Notre hôtel est le Monaco Beach resort (nostalgie de notre Côte d'Azur...) et bien ce sera le pire hôtel du voyage...

 

 

certe il est directement sur la plage (mais en cette fin de journée il y a de gros nuages noirs, un vent ahurissant et l'océan est démonté)

 

 

 

 

 

 

 

...mais franchement c'est nul ! non seulement c'est 8$ le parking mais en prime vous vous retrouvez à 2 par place, tant et si bien qu'en ressortant en fin d'après'm je m'aperçois que notre voiture est bloquée en plein milieu, encerclée de dizaines d'autres... en d'autre terme si on avait voulu partir et bien il fallait faire appeler le propriétaire de la voiture gênante et imaginons qu'il soit parti à pieds... et bien tu te retrouves bloqué pendant un temps indéterminé...

Pas de petit déj et des chambres limites qui auraient besoin d'un sérieux rafraîchissement... La clim ne s'arrête pas et ne se règle pas: je demande à la réception de la couper et la seule chose c'est qu'un employer vient fermer les ailettes donc il fait "moins" froid, mais on a toujours le bruit... charmant...

Bref on regrette vraiment de ne pas s'être arrêtés à Florida City...

 



12/11/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres